Velaux et le Plan de Déplacements Urbains

PDU AMPM

Dans notre programme, nous proposons d’organiser les assises de la mobilité. Et de créer un schéma directeur global de circulation pour Velaux. Afin de garantir des actions cohérentes et pertinentes à long terme, nous sommes partisans d’appréhender globalement la problématique au niveau métropolitain. Pour agir en connaissance de cause au niveau de Velaux. En effet, c’est en resituant Velaux dans les enjeux et projets de la métropole que nous parviendrons à mieux agir auprès des instances compétentes… Notamment en matière de financement indispensable à l’amélioration de notre mobilité.

Certes la commune est compétente pour ce qui concerne le centre-ville. Mais c’est la Métropole Aix-Marseille Provence qui est chargée d’organiser et de gérer sur son territoire l’ensemble des transports publics. C’est le cas pour les réseaux de bus, de tramways, de métros et pour les lignes interurbaines de transports en commun dans la Métropole. Dans ce cadre, le Plan de Déplacements Urbains est l’outil qui planifie l’organisation de la mobilité métropolitaine sur 10 ans. Aussi il convient de se l’approprier dès lors qu’on parle de mobilité interurbaine.

Velaux au sein de la métropole

Velaux fait partie du bassin Est Étang de Berre qui inclut Marignane, Vitrolles et 11 communes. Nous sommes limitrophes du bassin Nord-Ouest (Salon-de-Provence et 13 communes) et du bassin d’Aix-en-Provence (Aix-en-Provence et 32 communes).

Eviter les concentrations à Rognac

Pour améliorer la situation actuelle, le PDU (Plan de déplacements urbains) propose deux actions :

  • l’une consiste à favoriser le détournement de la circulation avec la création d’un lieu d’échanges où se connectent différents modes de transports. Train, bus, voitures, circulations douces offrent les des services nécessaires à l’organisation des correspondances entre les différents moyens de déplacement (pôle d’échange multimodal). En amont du bassin au niveau de Coudoux- la Fare-les-Oliviers (BUS+ et parking relais de 430 places pour 11M€ à l’horizon 2025). Il permettra à la fois de rejoindre le bassin de Vitrolles et celui d’Aix-en-Provence via deux lignes de bus.
  • l’autre est un schéma stratégique de voiries structurantes qui intègrera notamment l’étude d’opportunité sur les échangeurs.

Un axe requalifié et ouvert sur le littoral

La RD113, véritable épine dorsale du bassin entre Berre-l’Étang, Rognac et Vitrolles, sera réaménagée à travers un projet global de requalification. Cet axe sera ainsi transformé en boulevard urbain multimodal. Outre un traitement paysagé et des ouvertures urbaines vers le littoral, il accueillera le BUS+ reliant Berre à Vitrolles ainsi qu’un itinéraire vélo structurant.
La gare ferroviaire de Rognac sera le pôle d’échanges multimodal principal du bassin de proximité. Soit TER, parking relais de 230 places pour 5M€ à l’horizon 2026. Une desserte performante en BUS+ entre Berre et Vitrolles et l’augmentation de la fréquence aux heures de pointe des trains de la ligne TER reliant Miramas à Marseille permettrait de rejoindre les grands pôles d’emploi de Vitrolles et Marseille à partir de Rognac.
Les habitants de Velaux pourront le rejoindre grâce à des lignes de cars ou bien se diriger vers le Pole d’échange multimodal de Coudoux-La Fare les Oliviers. Une étude ultérieure permettra de définir les modalités d’ouverture de la voie ferrée Aix-Rognac pour les voyageurs.

De grands itinéraires vélos et des espaces publics partagés

Afin de favoriser le tourisme et la destination loisirs, deux itinéraires vélos vont être étudiés le long des bords de l’arc et sur le pourtour de l’étang de Berre. Ceci afin de créer la connexion avec Miramas. Un traitement qualitatif des espaces publics dans les centre-ville et les cœurs de village faciliteront le développement des modes doux.

Les contours du plan local de mobilité

Ainsi que le maillage du réseau secondaire cyclable, en lien avec les projets de développement urbain de ce bassin. Notre approche de la mobilité s’inscrit clairement dans une vision globale de la mobilité au sein de la métropole, de notre bassin de vie (l’Est de l’Etang de Berre) et de notre ville. Evaluer la situation et les problématiques, connaître les dossiers, les projets des instances compétentes…

S’informer, informer nos concitoyens, voir aujourd’hui tout en se projetant dans le temps long. Œuvrer avec les communes voisines pour faire avancer nos projets auprès des autorités qui décident. Et œuvrer localement par nous-même et coordination avec nos concitoyens pour les dossiers qui relèvent des compétences communales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *